© jonas-graphiste.com

Départ pour le Vietnam - 02/02/2019


C'est notre dernière journée à Luang Prabang, l'avion décolle vers 19h et la navette pour l'aéroport est prévue pour 17h. On a rendu les scooters ce matin, nous voilà donc à pied. On est un peu fatigué de ces derniers jours alors on reste vers l'hôtel à préparer nos sacs et à écrire quelques cartes postales. Vers deux heures on retourne manger sur la place du marché, j'ai pris une salade d'avocat et des rouleaux de printemps froid. Lulu a prit la même chose que moi, mais les rouleaux de printemps version friture. C'était super bon. Michel lui est allé commander un sandwich à la cantine d'à côté. Non pas que la nourriture était meilleure là bas, mais c'est juste que comme on y est allé hier et qu'il avait trouvé la cuisinière très gentille, il voulait y retourner. Moi j'aime bien changer, goûter de nouveaux plats, quand je voyage seul je retourne rarement deux fois au même endroit pour manger.

Il nous reste encore de la monnaie locale et le taxi passe nous prendre dans une heure. On décide d'aller se faire un dernier plaisir pour s'en débarrasser. On a repéré un bar ou ils font des cocktails laotiens et pendant les "happy hour" on peut en avoir deux pour le prix d'un. Ça ressemble un peu à du mojito, moi je trouve ça plutôt bon mais Lulu préfère quand même le mojito. Les ingrédients ne sont pas indiqués mais d'après moi il y a de la menthe, du rhum, de la limonade et des morceaux de canne à sucre. C'est le goût de la canne à sucre qui l'emporte et c'est peut être pour ça que Lulu préfère le mojito. L'alcool me monte vite à la tête, faut dire que je ne bois quasi plus. La dernière fois ça devait être pour les fêtes de Noël et nouvel an.

Le taxi passe nous prendre à l'hôtel. En fait c'est pas un taxi mais le patron de l'hôtel lui même qui nous emmène avec sa voiture. Un mec très sympa qui a travaillé pendant 35 ans en Europe de l'est en tant que chauffeur de bus. L'avion décolle avec 15 min d'avance. Ça y est on est parti pour le Vietnam. L'arrivée se passe plutôt bien, le passage à la frontière est assez rapide, sauf pour Michel pour qui ça a traîné un peu, mais on ignore la raison... peut-être à cause de son look ? Pour se rendre en ville on prend le bus 86 qui nous emmène au centre pour 30'000 dong, c'est 5 fois moins cher que le taxi. Le bus nous dépose devant la gare et là on a le choix entre prendre un taxi pour nous poser devant l'hôtel où alors marcher avec nos grosses valises. D'après le GPS il y en a pour 28 min à pied. On décide de tenter le coup à pied. On galère quand même à trouver l'hôtel, d'autant plus que ce n'est pas un hôtel mais une chambre chez l'habitant. Pourtant sur eDreams ils nous l'ont bien vendu pour un hôtel. Le mec qui nous héberge à l'air complètement perdu, il ne parle pas un mot d'anglais et se sert d'une application sur son smartphone pour nous traduire instantanément ce qu'il dit. C'est un peu galère. La chambre de soit disant 3 lits n'a en fait qu'un grand lit au matelas de très mauvaise qualité, et une petite banquette super étroite. Lulu et moi partageons le lit et Michel prend la banquette. On veut sortir pour manger un morceau, moi j'ai pas vraiment faim mais j'ai envie d'accompagner Michel et Lulu. Le problème c'est que notre chambre n'a pas de clé. Je demande à notre hôte comment fermer la chambre, il sort un grand trousseau de clefs mais aucune ne fonctionne. C'est pas grave, je reste dans la chambre pour surveiller les affaires pendant que Lulu et Michel vont manger un morceau. 30 min plus tard je reçois un message de Lulu sur Messenger comme quoi ils sont bloqués dehors. Heureusement qu'elle à réussi à se connecter au wifi de la maison car notre chambre est au troisième étage et ça faisait 10 min qu'ils criaient derrière la porte. Je descends pour leur ouvrir mais la clef du cadenas ne marche pas bien et je galère au moins 5 min pour ouvrir cette foutue porte. Alors vous avez bien mangé ? Leurs demandai-je. Rien du tout !!! Me répondit Michel plutôt fâché. Le quartier est complètement paumé et il n'y même pas une petite échoppe pour dépanner. C'est décidé demain on cherchera un autre hôtel plus près du quartier populaire.

11 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now