Sa Pa 1er jour- 05/02/2019


Sa Pa 1er jour, après 7 heures de bus sur une route en bon état (et c’est rare pour le pays) nous arrivons à Sa Pa vers 13h. J’ai dormi une bonne partie du trajet et la seconde partie je ne faisais que m'émerveiller, à travers les vitres du bus, des paysages montagneux que nous offraient les routes. Notre formule pour les trois jours commence par deux nuits dans une homestay qui se trouve à 7 kms de Sa Pa, et pour s’y rendre on y va à pieds à travers les rizières accompagnés de deux jeunes touristes très sympathiques, une américaine qui vit en chine et une qui vient des philippines. Le soleil est assez puissant et c’est un peu dommage pour les photos. En général je préfère la lumière du matin ou du soir. Un groupe de femmes en costumes nous a repéré et a décidé de nous suivre tout le long du trajet. Elles sont assez bavardes et nous posent tout plein de questions avec leurs grands sourires. Leur compagnie est très agréable même si je me doute que le but de leur manœuvre est de finir par essayer de nous vendre quelques produits artisanaux qui se trouvent dans leurs paniers. La marche est assez longue et Michel n’avance pas très vite, non pas qu’il traîne à cause de son âge bien avancé mais plutôt qu’il s’arrête toutes les 2 mins pour faire une photo. En plus, la guide nous avait annoncé 7kms mais mon GPS me dit que nous avions fait 13 kms. Elle est très sympa comme guide et nous a raconté sa condition de vie au village, elle vient de se marier le mois dernier et c’est assez tard pour une vietnamienne, d’habitude les femmes se marient entre 14 et 16 ans et elle en a déjà 24. C’est parce qu’elle a consacré plus de temps pour ses études mais il paraît qu’après 20 ans il est très difficile pour une femme de trouver un mari.

Arrivé à l’entrée du village de notre homestay les femmes en costumes essayent de nous vendre, comme je l’avais prévu, leurs petits souvenirs artisanaux. Michel et Lulu se laissent tenter et leur achètent quelques tissus et sacs pour 5 fois le prix ordinaire. Moi je n’achète rien, je n’aime pas trop qu’on me force la main. J’ai pas envie de m’encombrer avec des babioles qui ne me plaisent pas forcément juste pour faire plaisir. Lulu temporise en se disant que c’est pour aider leur village. C’est sûr, elle ira au paradis et moi non.

On s’installe dans la chambre de notre homestay, c’est très confortable, les matelas sont chauffants, je n'avais encore jamais essayé et c’est plutôt plaisant car vu l’altitude de Sa Pa les nuits sont plutôt fraîches. La nourriture qui est servie est aussi très bonne, sans doute la meilleure que j’ai pu manger depuis le début du voyage. On a eu le droit à des nems, des assiettes de petits légumes accompagnés de poulet et de porc et des patates douces frites, le tout accompagné de riz.





25 vues

© jonas-graphiste.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now